Les expositions temporaires

Exposition archéologie du Tarn - 2013 - Archéosite de Montans

L'archéosite s'attache, chaque année, à proposer une exposition temporaire. Si la plupart sont le fruit d'un emprunt ou d'un partenariat, l'Archéosite tend de plus en plus à créer et monter ses propres expositions afin d'être au plus près de la réalité archéologique du territoire et des collections conservées au sein du musée.

Ainsi, en 2014, et afin de commémorer le centenaire de la mort d'Elie Rossignol, premier archéologue de Montans au 19e siècle, l'Archéosite élabore une exposition intitulée "Elie, Edmond, Félix et Cie..." présentant les travaux et les principaux apports de celui qui voua sa vie à la découverte des origines du territoire situé entre Tarn et Dadou. Une exposition passionnante et un clin d'oeil symbolique à cet homme dont les travaux aboutirent, près d'un siècle plus tard,  à la création de l'Archéosite.

 

 

Quelques expositions accueillies précédemment à l'Archéosite :

"Les hommes et leur passé "(2003) : exposition du CNRS sur les missions archéologiques françaises menées à l'étranger.

"L'eau dans la vie quotidienne romaine" (2003), en partenariat avec la Maison de l'Archéologie de Niederbronn-les-Bains.

"Anna Scott, faussaire artistique ou archéologue fantaisiste?" (2004) autour de l'oeuvre d'une céramiste contemporaine qui revisite les collections antiques.

"Jouets de plastiques, jouets de terre cuite" (2007).

"Archéologie en Tarn et Dadou" (2009) qui dresse un panorama de l'archéologie sur le territoire intercommunal (partenariat Conservation départementale du Tarn et service régional de l'Archéologie).

"Mission archéo, les enquêteurs du temps" (2012) : exposition ludique et interactive avec Cap'Archéo, programme du centre de culture scientifique Cap'Sciences (33).

"Archéosite : 20 ans d'expériences !" (2015) : pour fêter les 20 ans du musée, une exposition permettait d'aborder le thème de l'archéologie expérimentale comme moyen de recherche à travers les différents projets initiés par l'Archéosite depuis sa création.

"Art-Kéo" (2017) : exposition qui jettait un pont entre la statuaire antique et les oeuvres d'art brut de Joseph Barbiéro. Pour la première fois, art antique et art contemporain dialoguaient dans les murs de l'Archéosite.

"Portraits d'archéologues, figures d'archéologie" (2018) : une exposition conscrée à celles et ceux qui oeuvrent en occitanie pour la recharche archéologique au quotidien. A travers des portraits intimistes, chacun (bénévoles, archéologues de terrain, enseignants chercheurs, coordinateurs...) présentait sa discipline, associé à un objet fétiche, emblématique de son activité ou de sa relation avec la discipline. Une co-réalisation avec le Comité Départemental d'Archéologie du Tarn et les Archives Départementales du Tarn.

"Tarn, matériaux et savoirs-faire de l'architecture traditionnelle" (2019)  - Une co-production avec le CAUE du Tarn et le collectif Atouterre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Crédit photos : Archéosite de Montans)